Bourbon Pointu

Le caféier à l’île Bourbon

Avant l’introduction du caféier d’arabie, Hardancourt en 1711 a découvert un caféier endémique de l’île Bourbon, dans la forêt sur les Hauts de St Paul. Il s’agissait du café marron, caféier sauvage de l’espèce Coffea mauritiana décrit par Lamarck 1783.

La cueillette de ce caféier local, encore aujourd’hui répandu en forêt entre 800 et 1500 m, permit de récolter du café à partir de 1715. C.mauritiana porte des fruits oblongs, violacés à maturité et des graines pointues, parfois nommé à tord Bourbon pointu. Sa mise en culture avec des plants adultes transférés de la forêt fut un échec. Ce café ne fut pas apprécié des consommateurs européens ; comme beaucoup d’autres caféiers sauvages de Madagascar, il ne contient pas de caféine et a un goût très amer (Charrier 1978).

C’est cette découverte qui donna l’idée à la compagnie de Saint Malo de cultiver le caféier à l’île Bourbon.

 


> Dans la même rubrique :

 

Mentions légales - Conception WEB : AC / BP
Coopérative Bourbon pointu - 7 chemin de l'IRAT - BP 180 - 97455 SAINT PIERRE
Tél: 0262.49.92.43 - Fax: 0262.49.92.95 - E-mail: cooperative@cafe-reunion.com